Rédigé par Julie Martin, conseillère aux proches aidants à l’Appui Centre-du-Québec
__

La société a connu diverses mutations au cours des dernières décennies modifiant inévitablement la cellule familiale. Les réalités associées au monde du travail en sont un excellent exemple. On rencontre presque autant de femmes que d’hommes sur le marché de l’emploi, amenant ainsi une réorganisation dans la gestion des tâches à l’intérieur de la famille.
Selon l’Institut de la Statistique du Québec en 2013, plus de 56 % des travailleurs âgés de 45 ans et plus offrent du soutien, sans rémunération, à un proche en perte d’autonomie. Plusieurs doivent jongler avec trois réalités, soit celle de travailleur, de proche aidant et de parent. Ces différents rôles peuvent avoir des impacts considérables dans la vie de ces proches aidants tant au niveau professionnel que personnel.

Parlez de ce que vous vivez

Malheureusement, plusieurs aidants n’expliquent pas leur réalité, ni avec leurs employeurs, ni avec leurs collègues de travail, de peur d’être jugés ou incompris. Ils attendent parfois d’être complètement débordés, voire épuisés, avant de partager leur situation avec leur entourage. Certains vont jusqu’à vivre un appauvrissement économique et social, car ils doivent réduire leurs heures travaillées, voire quitter leur emploi, pour prendre soin d’un être cher. Ouvrir le dialogue sur votre réalité permettra de construire des solutions adaptées à votre situation et à celle de votre employeur pour faciliter votre quotidien (ex. horaire flexible, travail à la maison, diminution des tâches, etc.). De plus, il est toujours possible de s’informer aux Normes du travail pour connaître vos droits et les options qui s’offrent à vous.

Informez-vous sur les ressources

Depuis quelques années, plusieurs services se sont développés pour les proches aidants. Toutefois, il n’est pas facile de savoir ce dont on pourrait avoir besoin. Commencer par s’informer est un premier pas à franchir. Vous découvrirez qu’il existe des services pour l’entretien ménager, la préparation des repas, du répit à domicile, un programme pour vous aider à gérer votre stress, etc. Parmi les ressources près de chez vous, vous y trouverez sûrement des services qui pourront simplifiez votre quotidien et faciliter votre conciliation travail-famille!

Prenez du temps pour vous

Prendre du temps pour soi permet de réduire le risque d’épuisement. Cependant, il n’est pas toujours simple de nous retirer pour accomplir une activité qui nous fait du bien. Interpellez votre entourage pour pouvoir prendre du temps pour vous, insérez à votre horaire un temps pour réaliser une activité qui vous plaît. Même si les activités sont rares, c’est la qualité de celles-ci qui vous procurera des bienfaits et qui vous permettra de maintenir un certain équilibre entre votre implication auprès de votre proche et votre vie personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *