Cultiver la bienveillance envers soi

En tant que proche aidant, votre présence est assurément importante dans la vie d’une personne, enfant ou adulte, présentant un handicap, une perte d’autonomie ou une maladie.

Prendre soin de cette personne est un travail exigeant, qui demande beaucoup de temps et d’énergie. Vous pouvez être jeune, en pleine forme et trouver cela difficile quand même. Si vous voulez continuer à prendre soin de cette personne, il est essentiel que vous preniez soin de vous-même.

Il faut avant tout se poser la question : suis-je bienveillant.e envers moi ? Comment puis-je l’être davantage ?

Quelques pistes de réflexion :

  • Est-ce que je m’accorde le droit à l’erreur?
  • Je reconnais que je suis humain et que je n’ai pas de super pouvoir!
  • Mes attentes sont-elles réalistes?
  • Je me permets de célébrer mes victoires, aussi petites soient-elles!
  • Est-ce que je suis capable de demander de l’aide?

La bienveillance envers soi-même c’est une façon de prendre soin de soi. Car si vous souhaitez poursuivre votre dévouement auprès d’un être cher, il est essentiel de prendre soin de vous.

Source : L’Appui Centre-du-Québec et l’Association des proches aidants Arthabaska-Érable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *