Message de la Ministre responsable  des aînés et des proches aidants

Les derniers mois ont été difficiles pour l’ensemble des Québécoises et des Québécois, et surtout pour les plus vulnérables d’entre eux, dont les personnes aînées. Fragilisées par des situations qui limitent leur autonomie, que ce soit sur le plan de la santé, sur le plan financier ou même sur le plan social, plusieurs de ces personnes ont pu vivre la pandémie comme une terrible épreuve mettant en péril leur bien-être, voire leur vie.

Dès les premiers mois, ce sont leurs milieux de vie qui ont été les plus affectés. Malgré les mesures qui ont été mises en œuvre, nos nombreux efforts n’ont pas suffi à prévenir certains drames dans ces milieux, ce qui a suscité un élan de solidarité instantané et manifeste au sein de la population.

Toutefois, il ne faut pas oublier que la COVID-19 a eu d’autres effets néfastes sur la vie des aînés. Coupés de leurs proches et de leurs familles, plusieurs d’entre eux ont vécu dans un certain isolement pendant des semaines. Privées du réconfort qu’aurait pu leur apporter leur entourage, ces personnes ont ressenti une grande détresse qu’il importe de ne pas négliger. Avec la deuxième vague, à laquelle nous pourrions être confrontés, nous devons nous préparer à mieux les soutenir, tout en assurant leur sécurité au quotidien.

J’aimerais également rappeler que nous ne devons pas oublier non plus les proches aidants, au cœur de cette crise. Je souhaite leur réitérer notre soutien, et nous allons veiller à bien les accompagner au cours des prochains mois.   

 Marguerite Blais  Ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *